24 novembre 2016

Trump et le Moyen-Orient: tout changer pour que rien ne change.

Trump et le Moyen-Orient : tout changer pour que rien ne change.   Les relations officielles américano-russes concernent la politique de ces états au jour le jour. Côté américain, elles sont menées par l'exécutif, qui joue à chaque instant sa crédibilité, et orchestre l'action des relais sur l'opinion publique, que sont la presse, les médias, et les think tanks. Sa réussite, ou son échec, est sanctionnée lors des élections, dont les résultats justifient la continuité ou l'abandon de la posture politique officielle. ... [Lire la suite]
22 novembre 2016

primaire de la Droite et du Centre

Primaire de la Droite et du Centre.   La primaire de la Droite et du Centre a mobilisé quatre millions de votants, dont un certain nombre d'électeurs de gauche, venus apporter leurs suffrages à A. Juppé, pour combattre N. Sarkozy. Selon les sondeurs, l'importance de ce vote de gauche est estimé entre 10 et 15%.   S'ils ne s'étaient pas déplacés, le nombre de votants aurait été de l'ordre de 3,6 millions, Sarkozy et Juppé auraient fini à égalité, ce qui n'aurait eu aucune importance, puisque F. Fillon, fort de ses 1,8... [Lire la suite]
Posté par herve_lebideau à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 novembre 2016

élection de Trump, analyses "renseignement" et "contre-espionnage"

Election de D. Trump. L'analyse « Renseignement » et celle de Contre-Espionnage.   Jusqu'à l'élection du 8/11/2016, le CFR (conseil en relations internationales) avait la réputation de « faire la politique des USA ». Bien qu'association ne disposant d'aucun pouvoir constitutionnel, l'importance de ce think tank était telle qu'aucun ambassadeur des États-Unis ne pouvait être nommé s'il n'obtenait au préalable l'assentiment du CFR. Lors d'une élection présidentielle, nul candidat ne pouvait remporter... [Lire la suite]
04 novembre 2016

Hollande veut-il les pleins pouvoirs?

Le pouvoir vient de sortir un décretqui organise la constitution d'une gardeNationale avec la partition des trois armées de l'Intérieur, de la Gendarmerie, et de la Réserve Nationale. Le total des effectifs atteint 200.000 hommes (il est clair que ce chiffre concerne essentiellement des personnels d'active, car nous sommes incapables de mobiliser 200.000 hommes). L'important est que cette organisation semble pilotée directement par la Présidence. En gros, F. Hollande semble envisager de décréter l'etat de siège, ou de se doter des... [Lire la suite]