01 septembre 2013

Libération et indemnisation des pirates du Ponant

Libération (et indemnisation à hauteur de 90.000€) des preneurs d’otages du Ponant (1 otage mort pendant l’assaut)   Cet affront à la justice et aux forces armées me conduit aux réflexions suivantes :   Il y avait autrefois, au sein des Armées, un service de justice militaire, qui avait pour mission d’instruire les délits en fonction du code de la guerre.   Est-il légitime de procéder à des interpellations en dehors des eaux territoriales ? La réponse est non si l’on se réfère au Code Civil. Elle est oui... [Lire la suite]