21 juillet 2014

la justice et le KGB

La Justice et le KGB.       Dans l'ancienne URSS, si quelqu'un voulait nuire à un rival, il lui suffisait d'envoyer au parti une lettre dénonçant les sentiments hostiles au régime de ce dernier. Dès lors, la machine à broyer les gens se mettait en marche ; car toute information concernant le « suspect » devait remonter au département du KGB chargé de « surveiller » les opposants.   Même s'il s'avérait que la lettre initiale était dénuée de fondement, cela ne faisait pas du suspect un... [Lire la suite]