DAESH et le pétrole.

 

Dans mon blog du 18/08/14, « le matérialisme sera-t-il éternellement la stratégie réelle des USA? », j'avançai l'hypothèse que le but réel de la manipulation américaine du « printemps arabe » était de faire gonfler artificiellement les cours du pétrole (en créant le chaos chez les producteurs du Moyen-Orient, hors Arabie Saoudite et Koweit) de façon à rentabiliser les énormes investissements qu'ils ont réalisés pour l'extraction des gaz de schiste et pétroles bitumineux.

 

Depuis, deux événements se sont produits, qui confirment mon opinion :

 

a) la presse a révélé, en septembre, que la France avait conclu en août un contrat d'importation de gaz de schiste américain.

 

b) depuis plus de 10 jours maintenant, le cours du baril de pétrole à Londres est inférieur aux 100$.

 

Conclusions :

 

  1. s'il n'y avait pas de guerres en Syrie, en irak, en Libye, ni d'embargo contre l'Iran (etc...), les cours seraient proches des 30$ (comme avant la crise de 2008), et les Etats-Unis seraient en cessation de paiement.

  2. Les guerres du Moyen-Orient ne sont pas prêtes de s'arréter.

 

 

 

 

Mercredi 24 septembre 2014